Sur les traces de ceux qui nous ont précédés à Mouzillon

Généalogie Luneau

S'il est un nom de famille répandu à Mouzillon et des les alentours, c'est bien celui de « Luneau »

Dès le XVIIème siècle ont le trouve avec plusieurs souches : à la Haute Barillière, à la Recivière.... et dans les paroisses voisines

Au XVIIème siècles le nombre de personnes portant ce nom de famille a augmenté. Et les différentes ramifications des arbres généalogiques se confondent facilement principalement pour deux raisons :

La branche qui a retenu notre attention est localisée à la Barillière. Une autre branche est installée au Douaud. Les mariages se font souvent entre voisins, parfois même dans le cadre de la parenté. Sur ce point, un fait notable est à signaler : le 04/06/1745 est célébré le mariage de Julien LUNEAU et de Jeanne GUILBAUD avec une dispense du pape Benoit XIV.

Quoi qu'il en soit très peu de mouzillonnais peuvent échapper à la généalogie LUNEAU, et ce d'autant plus que ce nom de famille est largement répandu sur Vallet et sur Gorges.

Une lignée LUNEAU qui a compté pour la mairie de Mouzillon

En 1801, le 1er maire de Mouzillon qui apparaît après la révolution, c'est Jean-Gabriel BOUCHAUD. Il occupera le porte de maire de l'année 1801 à 1807 inclue. Jean Gabriel BOUCHAUD serait né à Angrevier le 29/08/1742.Il a épousé le 28/01/1771 Jeanne-Marguerite LUNEAU (né le 22/03/1746 à Rousseau; dcd 28/03/1807 à la Rouaudière). Jean Gabriel BOUCHAUD est décédé à la Rouaudière le 28/03/1813.

Son neveu, Prudent LUNEAU sera maire de 1830 à 1834 inclue. Prudent LUNEAU est né le 15/09/1789 à la Morandière. D'un premier mariage avec Marguerite Marie MENAGER il aura une fille Marie Marguerite LUNEAU né le 20/03/1823 au bourg de Vallet. Puis, veuf, il épousera le 28/04/1840 à Mouzillon Jeanne JEANNIERE de Saint-Hilaire de Loulay.

Le gendre de Prudent LUNEAU, Pierre GUICHET occupera la fonction de maire du maire de 1865 à 1871. Pierre GUICHET, né à Saint-André de Treize-Voies épouse le 19/07/1843 Marie Marguerite LUNEAU. De leur mariage naitra une fille Joséphine GUICHET.

Puis c'est le gendre de Pierre GUICHET, Paul Emile BOUANCHAUD qui sera maire une première fois en 1871-1872 et une deuxième fois fr 1881 à 1897. Paul Emile BOUAUCHAUD, né à Saint-Etienne de Corcoué épouse le 28/05/1866 à Mouzillon Joséphine GUICHET.

De ce parcours familiale à Mouzillon, il y aurait beaucoup a écrire. Mais les lignes qui paraissent les plus saillantes sont sociologiques et politiques :

La Frechotière : deux doubles mariages

Le premier double mariage est célébré le 17/06/1812 à Gorges

Les conjoints sont

Jean LUNEAU et Marguerite RAFFLEGEAU

Julien DEFONTAINE et Françoise LUNEAU

Jean LUNEAU et Françoise LUNEAU sont les enfants de René LUNEAU né en 1735 à la Barillière et décédé en 1788, qui avait été prévost de la confrérie du Rosaire, marié en seconde noce le 06/02/1765 avec Perrine CHEVALLIER.

Julien DEFONTAINE était veuf de Renée RAFFLEGEAU; il était né à Beaurepère en 1782, fils de Jean DEFONTAINE et de Perrine PASQUEREAU. L'un de ses frères s'appelle Joseph DEFONTAINE, époux de Madeleine LEROUX.

Le second double mariage est célébré le 22/07/1841 à Mouzillon

les conjoints sont :

Jean LUNEAU et Marie Madeleine DEFONTAINE d'une part

Marguerite LUNEAU et Joseph DEFONTAINE d'autre part.

Jean LUNEAU est né le 28/12/1813 au Bois Huaud à Gorges

Marguerite LUNEAU est née en 1817 au Bois Huaud à Gorges.

Leurs parents sont

Jean LUNEAU né en 1777 à la Barillière – Mouzillon et

Marguerite RAFFLEGEAU née le 18/10/1791 à Chaintreau – Gorges.

Marie-Madeleine DEFONTAINE est née en 1816 et

Joseph DEFONTAINE est né 1813.

Leurs parents sont

Joseph DEFONTAINE né le 18/10/1785 à Mouzillon

 Marie LEROUX née le 07/11/1783 à Beaurepère – Mouzillon

Les deux familles se connaissent particulièrement bien puisqu'elles se côtoient depuis des générations. Les ancêtre DEFONTAINE sont à la Chausseterre et dans les villages voisins depuis des générations. Mais les familles se connaissent surtout parce que les quatre mariés de ce jours habitent les villages de la Frechotière et de Beaurepère. Le recensement de 1836 est assez précis.

Le recensement de 1836

Frechotière : 3 ménages clairement identifiés :

Julien MARTIN 56 ans laboureur

Françoise GOURAUD 44 ans femme Martin

Julien MARTIN 17 ans

Jean MARTIN 15 ans

Pierre MARTIN 6 ans

Louis MARTIN 4 ans

Joseph MARTIN 2 ans

Jeanne MARTIN 12 ans

Augustine MARTIN 16 ans

Jean LUNEAU 56 ans laboureur

Marguerite RAFFLEGEAU 44 ans femme LUNEAU

Jean LUNEAU 22 ans laboureur

Marguerite LUNEAU 19 ans

Jeanne LUNEAU 15 ans

Marie LUNEAU 7 ans

Julien DEFONTAINE 53 ans laboureur

Françoise LUNEAU 50 ans femme Défontaine

Françoise DEFONTAINE 20 ans

Marie DEFONTAINE 17 ans tailleuse

Jean DEFONTAINE 15 ans

Le village de la Fréchotière est composé de 3 ménages clairement identifiés. La famille MARTIN-GOURAUD occupe une maison et restera présente dans ce village pour encore quelques décennies.

Le couple LUNEAU-RAFFLEGEAU, avec leurs enfants composent le second ménage. Ce ménage était arrivée à la Fréchotière après 1817.

Le troisième ménage est composé de la famille DEFONTAINE-LUNEAU. Les familles DEFONTAINE et LUNEAU. Les mariés de 1812 se sont donc installés à la Fréchotière. Sont-il seulement voisins ou partageaient-ils la même exploitation agricole ?

La surface des exploitations agricoles devaient être suffisamment importante et suffisamment extensive pour que plus tard un deuxième village soit créé aux environs de 1870, sur ce territoire : la Haute Fréchotière.

La surface consacrée à la vigne était surement très réduite à cette époque. Les exploitations étaient d'abord une polyculture de bocage.

La mention de la profession fait ressortir que Marie DEFONTAINE est « tailleuse »; l'identification de sa profession reste à préciser.

C'est dans ce contexte que se sont constitués les deux couples qui ont célébré leur mariage le 22/07/1841.

le recensement de 1841

Le recensement de 1841 nous apporte des précisions et montre les évolutions.

Ce recensement est effectué avant les mariages célébrés le 22 juillet 1841.

Beaurepère : plusieurs ménages dont celui-ci

Joseph DEFONTAINE cultivateur

Magdeleine LEROUX sa femme

Joseph DEFONTAINE

Marie DEFONTAINE

Frechotière : 3 ménages clairement identifiés :

Julien MARTIN cultivateur

Françoise GOURAUD femme Martin

Julien MARTIN

Jean MARTIN

Pierre MARTIN

Louis MARTIN

Joseph MARTIN

Jeanne MARTIN

Augustine MARTIN

Jean LUNEAU cultivateur

Marguerite RAFFLEGEAU femme LUNEAU

Jean LUNEAU cultivateur

Marguerite LUNEAU

Marie LUNEAU

Julien DEFONTAINE cultivateur

Françoise LUNEAU femme Défontaine

Jean LUNEAU cultivateur

Françoise DEFONTAINE femme Luneau

Jean LUNEAU

Marie DEFONTAINE

La famille MARTIN fait preuve d'une grande stabilité. La fratrie constitue une force de travail et les domestiques n'ont plus leur place.

Jeanne LUNEAU n'est plus dans le second ménage.

Dans le troisième ménage, apparaît un Jean LUNEAU comme époux de Françoise DEFONTAINE et gendre de Julien DEFONTAINE et de Françoise LUNEAU.

Joseph DEFONTAINE est à Beaurepère et travaille sur l'exploitation de ses parents.

Le recensement de 1846

Beaurepère : plusieurs ménages dont celui-ci

Joseph DEFONTAINE 60 ans cultivateur

Magdeleine LEROUX 60 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 32 ans cultivateur

Marguerite LUNEAU 30 ans sa femme

Marie DEFONTAINE 3 ans fille

Joseph DEFONTAINE 1 ans fils

Frechotière : 5 ménages

Julien MARTIN 65 ans cultivateur

Françoise GOURAUD 60 ans femme

Julien MARTIN 27 ans

Jean MARTIN 25 ans

Pierre MARTIN 16 ans

Louis MARTIN 13 ans

Joseph MARTIN 11 ans

Jeanne MARTIN 23 ans

Augustine MARTIN 19 ans

Jean LUNEAU 29 ans cultivateur

Marie DEFONTAINE 29 ans sa femme

Marie LUNEAU 3 ans fille

Augustine LUNEAU 2 ans fille

Jeanne LUNEAU 3 jours fille

Marie LUNEAU 17 ans

Marguerite RAFFLEGEAU 66 ans femme LUNEAU

Auguste ROUSSEAU 21 ans domestique

Julien DEFONTAINE 65 ans cultivateur

Françoise LUNEAU 59 ans sa femme

Jean LUNEAU 37 ans cultivateur

Françoise DEFONTAINE 30 ans femme

Jean LUNEAU 5 ans fils

Joseph LUNEAU 3 ans fils

Jeanne LUNEAU 1 ans fille

Julien LUNEAU 3 ans fils

Marie LUNEAU 17 ans

Marguerite LUNEAU est allée rejoindre son mari Joseph DEFONTAINE à Beaurepère. Elle est mère d'un enfant d'un an, Joseph DEFONTAINE. Les trois générations constituent un même ménage.

A la Fréchotière, la distinction des ménages est plus subtile puisque maintenant 5 ménages sont identifiés :

La famille MARTIN est stable

Jean LUNEAU (un des mariés de 1812) est décédé. Son épouse, veuve, Marguerite RAFFLEGEAU, garde cependant une part d'exploitation avec le soutien d'un jeune domestique.

Le couple Jean LUNEAU - Marie-Madeleine DEFONTAINE a pris son autonomie avec leur 3 enfants Marie, Augustine et Jeanne. Marie LUNEAU, la jeune soeur de Jean est là comme domestique.

Le couple Julien DEFONTAINE – Françoise LUNEAU se retrouve comme en pré-retraite, même s'il est toujours mentionné comme cultivateur.

Le couple Jean LUNEAU – Françoise DEFONTAINE est autonome avec ses enfants (Jean, Joseph, Jeanne et Julien). La personne Marie LUNEAU est peut-être la même que celle mentionné dans le 3ème ménage.

Ce sont donc au moins 25 personnes qui vivaient à la Fréchotière.

Cet augmentation de la population de ce village pourrait être le signe d'une intensification de l'agriculture soit par intensification des productions soit par augmentation des surfaces viticoles.

Le recensement de 1851

L'augmentation des surfaces plantées en vigne semble trouver une confirmation dans la création d'un village « Les sables » : famille BOIZIA, tonnelier, est présente en un ménage. C'est le premier recensement où figure un habitant dans ce lieu. Ce hameau a donc été construit aux environ de 1850.

Beaurepère : plusieurs ménages dont ces deux

Joseph DEFONTAINE 66 ans cultivateur

Magdeleine LEROUX 68 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 36 ans cultivateur, chef de ménage

Marguerite (Marie ?) LUNEAU 33 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 6 ans son fils

Marie DEFONTAINE 8 ans sa fille

Jean DEFONTAINE 2 ans fils

Frechotière : 5 ménages

Julien MARTIN 69 ans fermier métayer

Françoise GOURAUD 60 ans femme

Julien MARTIN 30 ans fils

Jean MARTIN 28 ans fils

Jeanne MARTIN 25 ans fille

Augustine MARTIN 22 ans fille

Pierre MARTIN 20 ans fils

Louis MARTIN 17 ans fils

Joseph MARTIN 15 ans fils

Jean LUNEAU 36 ans fermier métayer

Marie DEFONTAINE 35 ans sa femme

Marie LUNEAU 8 ans fille

Augustine LUNEAU 4 ans fille

Jeanne LUNEAU 3 ans fille

Adélaide LUNEAU 2 ans fille

Jean LUNEAU qlq mois fils

Joseph BOURREAU 20 ans domestique

Marguerite RAFFLEGEAU 66 ans fermier métayer

Marie LUNEAU 24 ans sa fille

Julien DEFONTAINE 68 ans fermier métayer

Françoise LUNEAU 66 ans sa femme

Jean LUNEAU 40 ans fermier métayer

Françoise DEFONTAINE 34 ans femme

Jean LUNEAU 10 ans fils

Joseph LUNEAU 8 ans fils

Jeanne LUNEAU 6 ans fille

Julien LUNEAU 3 ans fils

Françoise LUNEAU 1 ans fille

Denis LEVESQUE 16 ans domestique

Dans le village de Beaurepère, la famille DEFONTAINE s'est développée avec le naissance des enfants Marie et Jean. Les Grand-Parents DEFONTAINE – LEROUX constituent un couple et forment un ménage à eux seuls.

La Fréchotière est toujours composé de 5 ménages :

La famille MARTIN est stable

Marguerite RAFFLEGEAU, veuve LUNEAU, garde cependant une part d'exploitation avec le soutien d'une sa fille Marie.

Le couple Jean LUNEAU - Marie DEFONTAINE a 2 autres enfants Adélaide et Jean. Un domestique a été embauché.

Le couple Julien DEFONTAINE – Françoise LUNEAU se retrouve toujours comme en pré-retraite, même s'il est toujours mentionné comme cultivateur.

Le couple Jean LUNEAU – Françoise DEFONTAINE est avec un autre enfant, Françoise. Un domestique a été embauché.

Ce sont 29 personnes qui vivent à la Frechotière.

Le recensement de 1856

Les sables : famille BOIZIA, tonnelier, est présente en deux ménages.

Beaurepère : plusieurs ménages dont celui-ci

Joseph DEFONTAINE 42 ans cultivateur, chef de ménage

Marguerite LUNEAU 39 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 11 ans son fils

Marie DEFONTAINE 13 ans sa fille

Jean DEFONTAINE 9 ans fils

Magdeleine LEROUX Vve DEFONTAINE 73 ans

Frechotière : 4 ménages

Françoise GOURAUD Vve MARTIN 68 ans

Julien MARTIN 37ans fils

Jean MARTIN 34 ans fils

Jeanne MARTIN 32 ans fille

Augustine MARTIN 30 ans fille

Pierre MARTIN 28 ans fils

Louis MARTIN 24 ans fils

Julien RIPOCHE 12 ans domestique

Jean LUNEAU 43 ans laboureur

Marie DEFONTAINE 42 ans sa femme

Marie LUNEAU 14 ans fille

Augustine LUNEAU 12 ans fille

Jeanne LUNEAU 9 ans fille

Adélaide LUNEAU 7 ans fille

Jean LUNEAU 6 ans fils

Marie LUNEAU 26 ans domestique

Mathurin AUBIN 19 ans domestique

Julien DEFONTAINE 75 ans laboureur

Françoise LUNEAU 69 ans

Jean LUNEAU 47 ans laboureur

Françoise DEFONTAINE 40 ans femme

Jean LUNEAU 15 ans fils

Joseph LUNEAU 13 ans fils

Jeanne LUNEAU 10 ans fille

Julien LUNEAU 9 ans fils

Françoise LUNEAU 6 ans fille

Marie LUNEAU 7 mois fille

Le nouveau village des Sables, La Sablette se développe puisqu'il y a maintenant 2 ménages.

A Beaurepère, le grand-père Joseph DEFONTAINE est décédé et la veuve, Madeleine LEROUX est dans le même ménage que son fils Joseph et sa Belle fille Marguerite.

A la Fréchotière, on ne compte plus que 4 ménages :

La famille MARTIN a vu la mort du père Julien MARTIN.

Marguerite RAFFLEGEAU, veuve LUNEAU, n'est plus là.

Le couple Jean LUNEAU - Marie DEFONTAINE bénéficie du l'appui de Marie LUNEAU et de Mathurin AUBIN comme domestique.

Le couple Julien DEFONTAINE – Françoise LUNEAU se retrouve toujours comme en pré-retraite, même s'il est toujours mentionné comme laboureur.

Le couple Jean LUNEAU – Françoise DEFONTAINE est avec un autre enfant Marie.

Ce sont 27 personnes qui vivent à la Frechotière.

Le recensement de 1861

Beaurepère : plusieurs ménages dont celui-ci

Joseph DEFONTAINE 47 ans cultivateur, chef de ménage

Marguerite LUNEAU 45 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 16 ans son fils

Jeanne DEFONTAINE 12 ans sa fille

Frechotière : 3 ménages

Françoise GOURAUD Vve MARTIN 75 ans

Julien MARTIN 41 ans fils

Jean MARTIN 39 ans fils

Jeanne MARTIN 37 ans fille

Augustine MARTIN 33 ans fille

Pierre MARTIN 35 ans fils

Louis MARTIN 30 ans fils

Marie LENOIR 40 ans domestique

Jean DURET 14 ans domestique

Jean LUNEAU 47 ans laboureur

Marie DEFONTAINE 45 ans sa femme

Marie LUNEAU 19 ans fille

Jeanne LUNEAU 16 ans fille

Adélaide LUNEAU 13 ans fille

Joseph LUNEAU 19 ans domestique

Julien DEFONTAINE 80 ans laboureur

Jean LUNEAU 52 ans laboureur

Françoise DEFONTAINE 44 ans femme

Jean LUNEAU 21 ans fils

Julien LUNEAU 14 ans fils

Jeanne LUNEAU 17 ans fille

François LUNEAU 12 ans fils

Marie LUNEAU 5 ans fille

Prospert LUNEAU 2 ans fils

Au village de Beaurepère, la grand-mère DEFONTAINE-LEROUX n'est plus là. Le ménage est réduit à 4 personnes.

Au village de la Fréchotière, le nombre de ménage est réduit à 3

la famille MARTIN avec 2 domestiques

La Famille Jean LUNEAU -Marie DEFONTAINE qui a connu la mort de jeune Jean LUNEAU et qui bénéficie du soutien d'un domestique Joseph LUNEAU qui était le fils des voisins. La fille Augustine n'est pas citée dans ce ménage.

Le couple Jean LUNEAU – Françoise DEFONTAINE a recueilli le grand-père Julien DEFONTAINE qui est veuf suite au décès de Françoise LUNEAU. Il a aussi un autre enfant Prospert.

Ce sont 24 personnes qui vivent à la Fréchotière.

Le recensement de 1866

Beaurepère : plusieurs ménages dont celui-ci

Joseph DEFONTAINE 54 ans cultivateur, chef de ménage

Marguerite LUNEAU 49 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 20 ans son fils

Jeanne DEFONTAINE 17 ans sa fille

Madeleine LEROUX, veuve DEFONTAINE 85 ans mère du chef

Haute Recivière : plusieurs ménages dont ces deux

Jean LUNEAU 52 ans cultivateur, chef de famille

Marie DEFONTAINE 50 ans sa femme

Adélaide LUNEAU 17 ans sa fille

Julien LUNEAU 19 ans domestique

Anne CHARRIER veuve LUNEAU 62 ans cultivatrice, chef de ménage

René LUNEAU 34 ans son fils

Basse Recivière

Jeanne LUNEAU 20 ans domestique de Pierrre AUBIN

Frechotière

Julien MARTIN 46 ans cultivateur, chef de ménage

Jeanne MARTIN 41 ans sa sœur

Augustine MARTIN 36 ans sa sœur

Pierre MARTIN 35 ans son frère

Louis MARTIN 33 ans son frère

Auguste LUNEAU 18 ans domestique

Marie FOULONNEAU 20 ans domestique

Jean LUNEAU 57 ans cultivateur, chef de ménage

Françoise DEFONTAINE 50 ans sa femme

Jean LUNEAU 26 ans fils

Jeanne LUNEAU 20 ans fille

François LUNEAU 16 ans fils

Marie LUNEAU 11 ans fille

Prospert LUNEAU 6 ans fils

Jean LUNEAU 31 ans cultivateur, chef de ménage

Augustine LUNEAU 27 ans sa femme

Marie LUNEAU 20 mois sa fille

Au village de Beaurepère, la grand-mère DEFONTAINE-LEROUX est de retour chez son fils et sa belle fille.

Au village de la Fréchotière, le nombre de ménage est réduit à 3

la famille MARTIN est composée de la fratrie et de 2 domestiques.

La Famille Jean LUNEAU – Marie DEFONTAINE a déménagé de quelques centaines de mètres pour rejoindre la Haute Recivière. Ils sont accompagnés de la plus jeune de leur fille, Jeanne, et par un domestique, Julien LUNEAU qui était leur voisin de la Fréchotière. Quelle est précisément leur exploitation à cette période ? Se sont-ils rabattus sur les parcelles qu'ils auraient eues en héritage ? Les recensements suivants ont montré qu'il s'agissait d'une petite exploitation. En revanche, la suite de leur exploitation de la Fréchotière est assurée par leur fille Augustine épouse de Jean LUNEAU. Ce couple a maintenant un enfant, Marie. Quant à l'autre fille, Jeanne, elle est maintenant domestique à la Basse Recivière.

Le couple Jean LUNEAU – Françoise DEFONTAINE est présent avec ses enfants : Jean, Jeanne, François, Marie et Prospert.

Ce ne sont plus que 17 personnes qui vivent à la Fréchotière.

Nous percevons déjà une évolution qui va se poursuivre au cours de années suivantes. Ce village sera coupé en deux parties. Plusieurs actions ont du entre en jeu dans cette transformation : des changements de propriété, une intensification des culture avec l'augmentation de la surface en vigne.

Le recensement de 1872

Beaurepère : plusieurs ménages dont celui-ci

Joseph DEFONTAINE 61 ans cultivateur, chef de ménage

Marguerite LUNEAU 55 ans sa femme

Joseph DEFONTAINE 26 ans son fils

Jeanne DEFONTAINE 23 ans sa fille

Haute Recivière : plusieurs ménages dont ces deux

Jean LUNEAU 58 ans cultivateur, chef de famille

Marie DEFONTAINE 56 ans sa femme

Adélaide LUNEAU 23 ans sa fille

Joseph LUNEAU 29 ans métayer chef de ménage

Marie LUNEAU 29 ans sa femme

Joseph LUNEAU 4 ans leur fils

Basse Frechotière : 1 seul ménage

Piere MARTIN 41 ans cultivateur, chef de ménage Jeanne MARTIN 47 ans sa sœur

Auguste MARTIN 43 ans son frère

Louis MARTIN 39 ans son frère

Auguste MENAGER 18 ans domestique

Jeanne FOULONNEAU 17 ans domestique

Haute Frechotière : 2 ménages

Jean LUNEAU 63 ans cultivateur, chef de ménage

Françoise DEFONTAINE 56 ans sa femme

Julien LUNEAU 24 ans fils

François LUNEAU 22 ans fils

Marie LUNEAU 17 ans fille

Prospert LUNEAU 12 ans fils

Jean LUNEAU 31 ans cultivateur, chef de ménage

Augustine LUNEAU 27 ans sa femme

Marie LUNEAU 20 mois sa fille

Au village de Beaurepère, nous trouvons toujours le couple Joseph DEFONTAINE – Marguerite LUNEAU et leur deux enfants.

A la Haute Recivière, nous trouvons

le couple Jean LUNEAU -Marie DEFONTAINE et leur fille Adélaïde

un ménage composé de Joseph LUNEAU, Marie LUNEAU (fille de Jean LUNEAU et de Marie DEFONTAINE) et leur fils Joseph.

La Fréchotière, parfois appelée maintenant la Basse Fréchotière n'est plus composée que d'un seul ménage : la famille MARTIN et leurs domestiques.

La Haute Fréchotière est un nouveau village, composé maintenant de 2 ménages :

le couple Jean LUNEAU – Augustine LUNEAU a quitté la Fréchotière pour s'installer dans le nouveau village.

De même pour le ménage Jean LUNEAU - Françoise DEFONTAINE et leurs enfants.

Dans le même temps, à proximité, La Moutonnerie a été créée. Elle est habitée par famille Cormerais qui vient vraisemblablement de la Coudrière.

Jeanne Luneau n'est plus domestique à la Basse Recivière; elle est mariée avec Joseph Gregoire et habite l'Aiguillette ; le couple a une fille Josephine.

La Mère de Joseph Grégoire, Louise DENIS, veuve Grégoire habite avec eux.

le recensement de 1876

Le recensement de 1876 nous donne un aperçu de quelques évolutions

Beaurepère :

Joseph DEFONTAINE 62 ans cultivateur, chef de ménage

Joseph DEFONTAINE 32 ans son fils

Jeanne DEFONTAINE 27 ans sa fille

Jean LOIRET

Marie BRAUD

Haute Recivière

Joseph LUNEAU 33 ans métayer chef de ménage

Marie LUNEAU 33 ans sa femme

Joseph LUNEAU 6 ans leur fils

Marie LUNEAU 3 ans leur fille

Jean LUNEAU 62 ans leur père

Adélaide LUNEAU 27 ans fille du précédent

Basse Frechotière

Louis MARTIN 45 ans cultivateur, chef de ménage

Auguste DRUNET 28 ans cultivateur, chef de ménage

Marie GOILOT 24 ANS sa femme

Emile ROSE domestique

Auguste MARTIN 46 ans cultivateur, chef de ménage

Jean BOISSEAU 34 ans cultivateur, chef de ménage

Victorine BAHUAUD 32 ans sa femme

Jean BOISSEAU 4 ans leur fils

BOISSEAU 3 ans leur fils

BOISSEAU 10mois leur fille

Pierre BOISSEAU 41 ans cultivateur, chef de ménage

Marie LEVESQUE 34 ans sa femme

Marie BOISSEAU 5 ans leur fille

Pierre BOISSEAU 3 ans leur fils

Haute Frechotière

Jean LUNEAU 66 ans cultivateur, chef de ménage

Françoise DEFONTAINE 60 ans sa femme (née à Gorges)

Marie LUNEAU 21 ans leur fille

Prosper LUNEAU 16 ans leur fils

Jean LUNEAU 36 ans cultivateur, chef de ménage

Augustine LUNEAU 31 ans sa femme

Marie LUNEAU 6 ans leur fille

Joseph LUNEAU 4 ans leur fils

Jean LUNEAU 2 ans leur fils

Le village de Beaurepère comporte toujours la famille DEFONTAINE, mais la grand-mère, Marguerite LUNEAU n'est plus là et deux domestiques ont été embauchés.

Au village de la Haute Recivière, deux ménages ont été regroupé en un seul avec pour leader le couple Joseph LUNEAU – Marie LUNEAU : sont présent Jean LUNEAU, le père de Marie qui est maintenant veuf et Adélaïde, la sœur de Marie.

Le village de la Basse Fréchotière se recompose en 4 ménages :

Louis MARTIN et le couple BRUNET – GOISLOT avec 1 domestique;

Auguste MARTIN qui a pris son autonomie;

Le couple Jean BOISSEAU – Victorine BAHUAUD et leur enfants

Le couple Pierre BOISSEAU – Marie LEVESQUE et leurs enfants.

Ce village retrouve une population de 14 habitants.

Le village de la Haute Fréchotière reste stable.

Le recensement de 1881

Beaurepère :

Joseph DEFONTAINE 37 ans cultivateur, chef de ménage

Mélanie RAIMBEAU 19 ans domestique

Haute Recivière, nous trouvons :

Joseph LUNEAU 40 ans métayer chef de ménage

Marie LUNEAU 40 ans sa femme

Joseph LUNEAU 11 ans leur fils

Marie LUNEAU 9 ans leur fille

Jean LUNEAU 67 ans père

Adélaide LUNEAU 32 ans fille du précédent

Basse Frechotière : 5 ménages

Louis MARTIN 46 ans Propriétaire cultivateur, chef de ménage

Julien LENOIR 27 ans domestique

François LEVESQUE 22 ans domestique

Henriette BRAUD 24 ans domestique

Joseph MARTIN 40 ans propriétaire cultivateur, chef de ménage

Jean BOISSEAU 42 ans cultivateur, chef de ménage

Victorine BAHUAUD 38 ans sa femme

Jean BOISSEAU 10 ans leur fils

Auguste BOISSEAU 7 ans leur fils

Victorine BOISSEAU 5 ans leur fille

Aglée BOISSEAU 3 ans fille

Ferdinand BOISSEAU 1 ans fils

Pierre BOISSEAU 45 ans cultivateur, chef de ménage

Marie LEVESQUE 40 ans sa femme

Marie BOISSEAU 11 ans leur fille

Pierre BOISSEAU 9 ans leur fils

Jean EMMERIAU 35 ans cultivateur, chef de famille

Joséphine DUGAST 34 ans sa femme

Joséphine EMMERIAU 7 ans fille

François DUGAST 71 ans père de la femme

Haute Frechotière

Jean LUNEAU 72 ans propriétaire cultivateur, chef de ménage

Françoise DEFONTAINE 69 ans sa femme

Marie LUNEAU 26 ans leur fille

Prosper LUNEAU 21 ans leur fils

Jean LUNEAU 41 ans fils

Augustine LUNEAU 38 ans sa femme

Marie LUNEAU 11 ans leur fille

Jean LUNEAU 10 ans leur fils

Joséphine LUNEAU 9 ans fille

Prosper LUNEAU 4 ans fils

Léontine LUNEAU 1 an

A Beaurepère, le ménage Joseph DEFONTAINE est réduit à 2 personnes.

A la Haute Recivière, le ménage LUNEAU est stable

La Basse Fréchotière retrouve ses 5 ménages avec 20 habitants.

A la Haute Fréchotière, les 11 habitants se regroupé en un seul ménage.

La précision « Propriétaire » indiqué pour Jean LUNEAU, pour Joseph MARTIN et pour Louis MARTIN laisse à penser qu'il y a bien eu vente d'au moins une partie des terres de la Fréchotière aux environ de 1865.

Alors que le cadastre de 1811 nous montre la Fréchotière comme une grande métairie, les ménages du recensement de 1881 nous montre une modification radicale des exploitations et de la vie agricole.

N'est-ce pas un mouvement comparable qui s'est produit avec la création de la Sablette, de la Moutonnière, du Rubis et de Beau soleil ?

Cette histoire de la branche généalogique Luneau , à travers les liens qu'elle entretient entre ses membres et avec la famille Défontaine met en évidence l'imbrication des relations humaines où de conjuguent les relations de travail, la parenté et le voisinage. Les frontières entre la vie privée et la vie publique étaient différentes de celles que nous connaissons aujourd'hui.

Les LUNEAU en France

description