Sur les traces de ceux qui nous ont précédés à Mouzillon

1770 : une inondation mémorable à Clisson

Michel DUBOUEIX, médecin à Clisson, témoigne :

"En 1770, dans la nuit du 15 au 26 novembre, après trois jours de pluie continue, la rivière monta en moins de six heures, à près de trente pieds au-dessus de son niveau. Les papeteries, les moulins à blé, à tan, à foulon, & tous les autres bâtiments établis sur le bord de la rivière, furent détruits en tout ou en partie, les ponts furent emportés, & cette inondation causa les plus grands ravages dans le cours des deux rivières. L'année suivante, le débordement fut encore porté à dix ou douze pieds : heureusement ces malheurs sont rares. On assure ici qu'il en arrive tous les trente ans de semblables. Des vieillards ont vu en 1740 & en 1710 des inondations aussi fortes que celle dont j'ai été témoin." (extrait de la "Topologie médicale de la ville et de l’hôpital de clisson en Bretagne") description

1774 : une vente de 6 métairies et de fiefs (Botinière, Pin, Plessix, Rebionnière...) et des droits...

description

1779 : épidémie

Le 31 août 1779, le registre paroissial de Mouzillon porte la mention "dissenterie" en marge d'un décès, celui de

"François BARON fils de Jean et de Marie Chovière, décédé hier à la Granges, âgé de vingt sept ans"

Ainsi s'ouvre une période de pandémie qui causera la mort d'une centaine de mouzillonnais

8 mois sans soleil

Le 8 juin 1783, le volcan Islandais Laki fait irruption et projette un immense nuage de poussière qui recouvrira une partie de l'Europe occidentale.

Pendant plus de 8 mois, les mouzillonnais ne voient plus le soleil. Le ciel est assombri. Les récoltes sont mauvaises et les humains en souffrent. En 1785 les morts sont plus nombreux que les nouveaux nés. La mortalité des jeunes enfants s'aggrave.

1789, le 5 avril assemblée de Mouzillon, rédaction des cahiers de doléances

1790-1792 : les citoyens actifs

description